vous allez vous moquer de moi... 

******************

 je suis en train de me réconcilier avec les tâches ménagères et l'organisation de la maison. grâce à une méthode américaine très "god bless you", "god bless america" et "i love you all". une méthode bien rodée nommée flylady. j'ai l'impression que ça fonctionne...

je suis du genre bordélique. ce n'est plus un secret. les membres de ma famille le savent. mes amis le savent. la seule pièce qui soit dans un état potable est le salon. histoire de prendre une grande inspiration pour aller dans les autres pièces de la maison sans tomber en syncope.
là où ça se corse, c'est que je suis bordélique parce que je suis perfectionniste. (?) je ne suis pas satisfaite de l'état de ma maison, ça me mine et me déprime, ça me prend une énergie dingue (d'envisager mon tas de repassage, de courir le matin après les chaussettes des enfants). et comme on m'a appris qu'on devait ne pas faire son travail à moitié, j'attends le bon moment pour m'y mettre. mais le créneau de 8h n'arrive évidemment jamais... et le rangement est, comment dire... épisodique?

la méthode flylady a été retranscrite dans un livre intitulé entretiens avec mon évier, de marla cilley. on commence par se créer des petites routines matin et soir. pas trop sinon on ne les tiendra pas. on programme du ménage sur toute la semaine, mais jamais trop longtemps. on divise sa maison en zones, et chaque semaine est consacrée à une zone.
les deux devises que je retiens pour moi sont "du ménage même mal fait est une bénédiction pour le foyer", et "votre maison n'est pas devenue  le chaos en une jour elle ne deviendra pas propre et rangée en un jour". faire des petits pas, chaque jour... plutôt que le méga-ménage de printemps qui nous laissera sur le carreau.
un des outils que j'aime bien c'est le boogie des 27 objets : on met la musique à fond, on prend un grand sac poubelle, on met le minuteur sur 15 mn, on court dans la maison pour trouver 27 objets à jeter, qu'on fourre dans le sac poubelle, lequel sac poubelle est jeté directement dans la grosse poubelle. pas le temps de regarder avec nostalgie ou de tergiverser... et au fur et à mesure la maison se désencombre. et comme on court on fait du sport. 

je viens de me fabriquer un petit carnet avec routines du soir et matin, menus pour la semaine, zones de la maison, listes des vêtements pour les vacances... j'ai même acheté des classeurs pour classer les papiers des enfants (scolaire/médical/loisirs) et ceux de la maison (factures/travaux...).
et je ressens enfin après quelques jours l'impression de maîtriser mon environnement. je suis moins frustrée et de meilleure humeur. j'ai plus de temps pour lire...

à suivre...