DSC_0002

DSC_0008

# nous restons à blois. pour prendre un peu de forces dans un enracinement avant de repartir plus tard, ailleurs. pour nous poser et goûter ce que nous construisons. je suis très en paix avec ce choix, sans regret aucun de ce qui aurait pu être vécu et ne le sera pas.

# je suis convoquée ce matin chez la cpe pour victor. qui tient tête aux profs, refuse de faire certaines choses qu'on lui demande.  continue d'avoir de très bonnes notes. et demande pourquoi il doit respecter les adultes alors que les adultes ne le respectent pas. bonne question...

# je viens de finir femmes qui courent avec les loups. on ne ressort pas indemne de ce livre. mais il y a tant et tant de matériel à travailler qu'il va falloir encore et encore y revenir. libérer des complexes, faire des coupes franches dans les croyances (de ce que DOIT être une femme, une mère, une épouse), retrouver l'instinct et l'intuition sous les strates de culture environnementale et familiale, aller chercher au fond la source de la vie qui coule à profusion, souterraine, obstruée ou polluée. cesser de croire que la vraie vie c'est "quand je serais grande...". la vraie vie, c'est maintenant, et je suis une grande fille. et comme dit ma belle soeur chérie, la vie est trop courte. avant qu'on ait réalisé, on est mort. ou ceux qu'on aimait sont morts.

"notre créativité* est souvent ralentie ou stoppée parce que, dans notre psyché, un élément a une faible opinion de nous-même et qu'au lieu de lui mettre un bon coup sur la tête et de nous enfuir vers la liberté, nous nous traînons à ses pieds."

* la créativité n'est pas forcément faire quelque chose de ses mains, mais une manière de vivre, de faire des choix, d'être au plus près de soi.

et je reste pour aujourd'hui sur ce qui pourrait être un mantra, pour être clairvoyante : "je tiens à ma vie créative plus que je ne tiens à collaborer à ma propre oppression". n'en déplaise à certains que cela dérange... en avant!